Dry Needling 2

DN et aiguilles

  • Aiguille Hypodermique, 1981.

 En 1981, après avoir constaté que l'efficacité de l'insertion de l'aiguille seule ou Dry Needling_ DN, était identique à l'injection de médicament liquide ou Wet needling _ WN, TRAVELL & SIMONS recommandèrent l'utilisation d'une aiguille hypodermique seule, sans injection. "Dans des études comparatives, la DN s'est révélée être aussi efficace que l'injection d'une solution anesthésique telle que la lidocaïne ou la procaïne pour l'inactivation immédiate du TP".
Notons toutefois, que le traitement Dry Needling, en 1981, se focalise sur l'insertion d'aiguilles hypodermiques, uniquement localement et uniquement pour le traitement de la douleur et du dysfonctionnement de l'appareil locomoteur.  

  • Aiguille Acupuncture, 1999.

Karl LEWit, 1979, publiait dans la revue médicale «PAIN» un article soulignant le rôle dans la DN, d'une aiguille résistante et compacte identique à celle utilisée en Acupuncture.
En 1999, la deuxième édition de leur livre, Travell et Simons ont préconisé, pour optimiser la douleur d'insertion de l'aiguille hypodermique, de sélectionner une aiguille plus fine éventuellement compacte, l’aiguille d’Acupuncture. 

  • Aiguille d’Acupuncture pour DN 

** - Comment sont décrites les aiguilles d'acupuncture?
Elles sont moins douloureuses à l’insertion dans un TP, déjà douloureux, et aux manipulations, qu’une aiguille hypodermique de diamètre plus large, décrite en des termes peu flatteurs, par les Thérapeutes, comme provoquant une douleur brûlante et de l’inconfort…

  • Par les Thérapeutes: Les aiguilles d'acupuncture sont minces comme un filament, stériles, efficaces.
  • Pour la Food and Drug Administration:

‘Une aiguille d'acupuncture est un dispositif destiné à percer la peau pour la pratique de l'Acupuncture. Le dispositif est constitué d'une aiguille d'acier solide, inoxydable. Le dispositif peut avoir une poignée fixée à l'aiguille pour faciliter la prestation de traitements d'acupuncture’.

Aiguilles d'acupuncture et la controverse
Le choix de l'aiguille d'acupuncture comme cause de la controverse est artificielle actuellement. 
Ce choix est seulement l'événement déclencheur d'un litige initié par les Acupuncteurs, depuis longtemps, concernant plusieurs empiétements sur leur profession par le traitement DN: 
Les TPs et APs ont une localisation bien souvent confondue, particulièrement avec les points ASHI dont la confusion avec les TPs est totale; 
L’insertion d’une aiguille dans un TP, confondu avec un AP, pourrait être assimilée à un acte d’acupuncture; 
L’injection d’un médicament dans un TP, pourrait être assimilée à la Mésopuncture; 
Le champ d'activité, pour la DN, étendu aux TPs éloignés; 
Le traitement de toutes les causes de douleur à l'exception de celles d’origine viscérale, rappelle les indications de l’Acupuncture… 
L’inclusion des TPs distaux certes adaptée au particularisme de chaque patient et répertoriés dans des Pain guides disponibles sur Internet.
Cet ensemble a suscité chez les Acupuncteurs, une controverse profonde et durable, encore perceptible aujourd'hui, mais avec quelques signes d'accalmie.

  • Dans plusieurs pays, des Acupuncteurs, se référant aux premiers textes de Travell et Simons décrivant la procédure de la DN avec une aiguille hypodermique remplacée plus tard par une aiguille d'acupuncture, arguent que, toutes les fois qu'un Thérapeute utilise une aiguille d'acupuncture tout en effectuant une séance DN, il serait être hors de son champ de compétence et pratiquerait l'Acupuncture sans en avoir la formation, avec des résultats imputés à l’Acupuncture et non au Thérapeute.
  • D'autres auteurs sont plus intransigeants
    La DN, la stimulation intramusculaire ou toute autre méthode par laquelle une aiguille est insérée pour effectuer le changement thérapeutique, est, par définition, la pratique de l'acupuncture.

Revendication parfaitement légitime quand on connait la réaction du tissu conjonctif à l’insertion d’une aiguille dont la première description doit être attribuée à l’acupuncture.

 **-* Les médecins occidentaux qui utilisent la DN maintiennent que ce n'est pas l’Acupuncture:
Parce qu'ils décrivent la DN dans une terminologie médicale stricte qui inclue muscles, tendons et douleurs. 
Parce qu'ils limitent l’utilisation de la DN au traitement de la douleur originaire de l’appareil locomoteur. 
Parce que la DN, issue de la médecine occidentale, traite les symptômes et ne tient pas  compte de la cause initiale.
En d'autres termes, la DN n'est pas un traitement holistique.

  • A la différence, les Acupuncteurs traitent la douleur
    Au niveau local par des Points d’Acupuncture_ PAs comme le fait la DN par les TPs. Mais depuis des millénaires l’acupuncture intègre des PAs distaux dans ses divers traitements.
    Elle traite les symptômes et la cause d'un problème de santé, elle fait partie intégrante de la médecine chinoise : Elle est abordée dans une perspective holistique...

La controverse a diminué en raison

  • d'une part de l’évolution de l'approche classique du traitement DN, incluant DN et WN et Acupuncture, dans un protocole de traitement global.
  • d'autre part, l'utilisation d'un dispositif à usage unique, la BMN, classée à la fois comme aiguille d’acupuncture et aiguille hypodermique mettant fin à la polémique sur l’utilisation d’aiguilles fines et compactes d’Acupuncture réservées à l’Acupuncture remplacées par l’utilisation d’aiguilles fines et creuses d’Acupuncture utilisées aussi bien en Acupuncture que dans le traitement des TPs.…

 Controverse et protocole, acupuncture et ‘aiguilles’ d’acupuncture.

**-* DN Protocole
Il est intéressant de noter une certaine évolution dans le traitement par DN, favorisant l'accalmie de la controverse, la DN étant incluse ainsi que l’Acupuncture, dans un protocole pour le traitement de douleurs musculo-squelettiques.

  • La DN fonctionne mieux lorsqu'elle est combinée à d'autres interventions de physiothérapie telles que le massage des tissus mous, étirement, amélioration de la force musculaire, de la posture et des exercices personnels.
  • DN fonctionne mieux quand elle est combinée, lors de TPs récurrents par exemple, avec un ensemble diagnostic et thérapeutique, identique à celui obtenu dans la pratique médicale ou dans la pratique de l'acupuncture :
     …Questionnaire et recherche d'antécédents personnels et familiaux, inspection, palpation, diagnostic différentiel, examens complémentaires biologiques ou radiologiques, etc.

 En effet, la DN ne peut pas être considérée comme une médecine à part entière, c'est pourquoi, certains auteurs recommandent d’intégrer la DN dans un protocole de traitement avec une place de choix pour l'Acupuncture dans ses deux versions: Acupuncture et Mésopuncture (et divers autres traitements), pour le maintien de l'homéostasie et dans la prévention vers la chronicité de la douleur.

 ** - * Acupuncture dans le protocole DN
L'acupuncture est une version orientale de la médecine, tentant de déterminer et de traiter les causes originelles des maladies et de leurs symptômes, en particulier:
• Toutes les maladies rencontrées dans la pratique médicale quotidienne.
• Douleurs musculo-squelettiques ainsi que la douleur de toute origine.
• D'autres conditions médicales.

 L’Acupuncture, dans ses deux versions, Acupuncture et Mésopuncture, est une partie intégrante de la médecine chinoise traitant à la fois les symptômes et la cause originelle du problème de santé, selon une approche holistique.

L'Acupuncture est le traitement de choix pour traiter les pathologies impliquant les TPs.
Elle est une médecine complète, qui permet de soulager sur le long terme par la recherche, la définition et le traitement des facteurs sous-jacents qui perpétuent, dans ce cas, le TP dans un état d'activité contribuant à la douleur chronique.
Aussi bien l’Acupuncture, médecine orientale et la DN, médecine occidentale, utilisent des aiguilles très fines, compactes ou creuses, insérées dans la peau et le muscle, dans de nombreux points communs, les TPs/APs.

Les aiguilles d'acupuncture sont insérées dans les Points d’Acupuncture _ PAs, situés dans les zones aussi bien proximales que distales, reliées par des méridiens décrits comme des plans de clivage du tissu conjonctif.
Les aiguilles d'acupuncture sont insérées dans des PAs souvent confondus avec les TPs.

 L'insertion d'aiguilles d'acupuncture dans des points soigneusement choisis, d’efficacité reconnue et logique, permet d'une part de gérer aisément les TPs impliqués dans l’affection douloureuse et d'autre part d'agir sur les différents facteurs initiateurs et pérennisant l’état actif du TP.
• Divers Points Acupuncture _ APs pourraient être sélectionnés: Les points, douloureux "Ah-Shi", les points proximaux ou distaux des méridiens et hors méridiens correspondant à la douleur ou l’inconfort ressentis.
• Les facteurs pouvant être traités: Les contraintes mécaniques, blessures, problèmes nutritionnels ou sommeil, facteurs émotionnels, les infections aiguës ou chroniques, dysfonctionnements de système et les maladies ...

 Controverse et BMN
 BMN dans le traitement DN

Il est possible d'utiliser la BMN la fois pour la Dry et la Wet Needling, selon les critères recommandés.

 La BMN étant une aiguille d'acupuncture et une aiguille hypodermique, son utilisation clôt la controverse sur l'utilisation d'une aiguille d'acupuncture, effectuant un traitement d’Acupuncture sans que le Thérapeute soit un Acupuncteur officiel et sans l’utilisation d’une aiguille hypodermique comme préconisée par Travell et Simons dans leur premier livre.

 La BMN est un dispositif à usage unique, utilisé par les Acupuncteurs pour l’Acupuncture et la Mésopuncture et par tous les Thérapeutes pratiquant la Wet ou la Dry Needling ainsi que par les Professionnels en Mésothérapie.

 Il s'agit d'une aiguille d'acupuncture creuse d’un diamètre identique au diamètre de  l’aiguille d'acupuncture commune (0,30 mm) surmontée d'un réservoir en polymère résilient et vide de tout produit.
Le réservoir situé dans le manche de l'aiguille, (ou plutôt, surmontant l'aiguille creuse, le réservoir est utilisée pour saisir l'aiguille) est rempli par le Thérapeute avec le médicament liquide qu'il a précédemment sélectionné, en fonction de la maladie à traiter. 

La BMN est de double identité: Il s'agit d'une aiguille hypodermique, car elle est creuse, mais elle est également une aiguille d'acupuncture, selon la définition de la FDA.

  Son utilisation est plurielle si l'on considère: 

  • En premier lieu, la multiplicité des TPs confondus avec les Points d’Acupuncture_ PAs avec, pour ce dernier, la nécessité de laisser in situ l'aiguille d'acupuncture tout en permettant le décubitus dorsal et la poursuite du traitement.
  • En second lieu, la BMN a la capacité d’initier ou de compléter l'efficacité de la DN ou du traitement d'Acupuncture résultant de l'insertion d'une aiguille de métal dans un premier temps, par l’injection, dans un second temps, d'un médicament liquide choisi pour ses vertus, thérapeutique ou mécanique, complémentaires de l’insertion d’une simple aiguille, réalisant ainsi une Wet Needling ou une session de Mésopuncture.

Il est ainsi possible, pour le Thérapeute, d’effectuer avec la même BMN insérée dans le TP, à la fois la Dry Needling couplée ou non, avec la Wet Needling, ce qui facilite la désactivation du TP et l'optimisation du résultat thérapeutique.

 Si de plus le TP est de localisation commune avec le PA, il serait possible:

De conserver la BMN insérée dans le point cutané pendant environ 20 minutes comme il est recommandé pour un traitement d'Acupuncture.

De réaliser avec la même BMN insérée, les deux versions de l'acupuncture: Le traitement par l'aiguille métallique (Acupuncture) et le traitement avec le médicament liquide du réservoir injecté dans le PA (Mésopuncture).

De poursuivre le traitement, le patient allongé sur le dos, avec diverses BMN insérées dans le TP ou PA du dos.

De créer, si possible, avec la même insertion de l'aiguille, des points de Mésothérapie, dans le derme à travers le point d'accès cutané.

 En fait, la BMN, permet au Thérapeute, la liberté totale de choisir:
Pour les TPs, la Wet et Dry Needling.
Pour les PAs, l'Acupuncture et la Mésopuncture,
Pour la Médecine allopathique / homéopathique, la création de points de mésothérapie en injectant des micro doses de médicament liquide dans le derme entourant le PA.